Les réseaux sociaux, quel impact sur le moral des jeunes ?

Une étude britannique a récemment interrogé des jeunes garçons et filles entre 14 et 24 ans sur leur rapports aux réseaux sociaux. Parmi les cinq réseaux sociaux les plus utilisés, quatre pourraient avoir un impact néfaste sur leur moral.
Les réseaux sociaux

Plusieurs réseaux sociaux sont très utilisées par les jeunes, en effet, elles attirent l’attention de 91% des 16-24 ans. Le narcissisme, le harcèlement, et l’expression de soi sont omniprésents sur ces derniers et sont à l’origine d’une révolution sociale. Différentes études, comme la Royal Society pour la santé publique  se sont intéressées à 12 facteurs dans le but d’évaluer avantages et inconvénients des réseaux sociaux chez 1 500 jeunes âgés de 14 à 24 ans. La conclusion de #StatusOfMind est la suivante : les réseaux sociaux sont mauvais pour le moral de ses jeunes.Instagram est considéré comme le plus néfaste suivi par Snapchat, puis Facebook et enfin Twitter. Par ailleurs, YouTube, elle, serait bénéfique pour l’humeur de ses utilisateurs, parce qu’elle permet l’expression de soi et aide à la construction d’identité.

Les effets néfastes des réseaux sociaux

 

Selon une étude de la fondation pour la santé publique, le taux d’anxiété et de dépression a augmenté de 70% chez les jeunes depuis ces 25 dernières années. Ils en ont déduit que cela provenait des réseaux sociaux étant donné que le nombre d’utilisateurs ne fait qu’accroître. L’étude a établi une liste des conséquences négatives des réseaux sociaux. Ils sont les suivant :  le cyber-harcèlement, le sentiment d’angoisse à l’idée de manquer quelque chose, l’anxiété, la dépression, l’impression de solitude, les troubles de sommeil, puis le mal-être par rapport au physique. Plusieurs témoignages ont pu appuyer les chiffres.

Quelques points positifs

Les réseaux sociaux offrent certains avantages, comme YouTube qui sait promouvoir un esprit de communauté pour ses internautes. La capacité d’exprimer ses émotions, la construction d’une identité propre, la sensation d’appartenance (communauté) et les relations humaines. C’est point sont les point forts qui ressorte de l’enquête.

Appel à l’action

Selon les organisations pour la santé mentale, des mesures devraient être envisagées. Des mesures tel apprendre dans le cadre de l’école comment utiliser les réseaux sociaux ; indiquer lorsque les photos ont été retouchées, ou encore, pouvoir signaler discrètement si certains utilisateurs ont besoin d’aide psychologique.

Certaines de ces mesures sont sérieusement considérées par le gouvernement britannique.

 

1 réaction sur “ Les réseaux sociaux, quel impact sur le moral des jeunes ? ”

  1. Ping ATTENTION: Une communication numérique mal diffusé peut devenir invisible ! - Com'Temporary

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *